Conclusion

Les greffesConclusion arrow-10x10 permettent-elles de remédier à certaines maladies ? 

La greffearrow-10x10 d’organes est l’ultime recours pour guérir une maladie qui condamne un patient à une mort prochaine. Si elle réussit, elle permet d’augmenter au minimum l’espérance de vie d’un Homme de 13 ans. Par exemple, dans le cadre d’une insuffisance rénale, la greffearrow-10x10 permet d’éviter la dialyse et remédie au problème de l’insuffisance. L’insuffisance rénale peut être aussi liée à une maladie génétique comme la polykystose. Si le patient atteint est grefféarrow-10x10, il ne présentera plus les signes d’une insuffisance rénale mais la maladie sera toujours présente dans ces gènes, il est donc possible que la maladie soit transmise à son enfant, tout dépend du caractère de la maladie : récessive ou dominante. La greffearrow-10x10 remédie donc aux maladies quelconques et aux symptômes de maladies génétiques mais dans ce cas-là, elle ne disparaît pas du génotype. Donc, on peut dire que la greffe d’organes permet de remédier à certaines maladies mais il existe quelques exceptions qui sont des maladies incurables qu’aucune greffe ni aucun traitement ne peux guérir ou atténuer.

À quel(s) prix ? 

Il est vrai qu’une greffearrow-10x10 sauve une vie, mais ce n’est pas sans conséquences. Avant une intervention aussi lourde, le patient doit peser le pour et le contre. Même si une espérance de vie plus grande voire doublée ne se discute pas, le suivi médical et le traitement sont plus que lourds de conséquences. Dans les mois qui suivent la transplantation, une prise de sang journalière est obligatoire pour attester du non-rejet, un rendez-vous régulier avec le médecin est inévitable, le patient doit se rendre quotidiennement à l’hôpital pour subir des échographies et des biopsies du greffon dans le but de diagnostiquer son état, et un suivi psychologique s’avère nécessaire. Le patient doit vivre dans l’angoisse quotidienne du risque de rejet. Il y a de nombreuses restrictions alimentaires incompatibles avec les médicaments et la reprise d’activités physiques est sous réserve du bon état du greffon. De plus, le traitement immunosuppresseur a de nombreux effets secondaires non-négligeables. Certains médicaments sont la cause de tumeurs et de futurs cancers, donc on greffearrow-10x10 une personne malade qui risque de retomber malade quelques années plus tard. Le grefféarrow-10x10 est également beaucoup plus sensible à un simple virus (rhume, gastro-entérite) à cause du quel il doit être souvent hospitalisé pour surveiller son état général. 

Donc, la greffe, quand elle réussit, est le remède le plus sûr à certains types de maladie mais il est important pour le patient et ses proches d’être bien informés des conséquences qu’une opération aussi lourde que la greffe peut engendrer.

La greffe est la thérapeutique « de la dernière chance ». Mais le nombre de refus chez les donneurs est très élevé de nos jours et il apparaît une « pénurie » d’organes. Il est donc important d’en parler librement et d’informer son entourage.

En résumé de ce TPE, nous vous proposons l’interview du témoignage de Sébastien (qui ne souhaite pas que son nom entier soit divulgué), grefféarrow-10x10 du rein et du fois en une seule intervention : 

Image de prévisualisation YouTube

Nous tenons à remercier nos professeurs encadrants, Mr Chadeleaud et Mme Ouvray, ainsi que le Dr Karam, rénimateur au centre hospitalier de Brive, Sébastien pour son témoignage, et nos parents pour leur aide précieuse.

Image de prévisualisation YouTube

Beach26talk |
Monchallengeperso |
Marchezdanlanature |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Se reprendre en main !
| Naturopathiesebastien
| Energievitale